Il court, il court, le furet de M.J. Arlidge

Il court, il court, le furet de M.J. Arlidge - Book Lipstick, blog littéraire
25 Sep

Résumé :

Dans le quartier rouge de Southampton, le corps d’un homme est retrouvé. Il a subit beaucoup de sévices et de tortures. Son cœur a été arraché et n’a pas été retrouvé. Quelques heures plus tard, il est envoyé par colis à la veuve. Un deuxième corps apparaît par la suite, avec de nombreuses similitudes, notamment le cœur, toujours absent. L’enquêtrice Helen Grace est alors certaine qu’un tueur en série rôde dans les parages. Il faut désormais tout faire pour l’arrêter.

Mon avis :

Après avoir lu Am Stram Gram, j’ai voulu découvrir un peu plus l’auteur qui, sans rien vous cacher, m’a remis le pied à l’étrier de la catégorie suspense.
Il court, il court, le furêt tout beau, tout neuf, vient de sortir en poche. Même enquêtrice que son grand frère, alors je me suis laissée tenter !

Porno ou psycho ?

Au bout de quelques pages, on comprend que les meurtres ont lieu dans des quartiers de prostitués, ou des quartiers isolés. Les hommes mariés les fréquentent pour aller voir ailleurs en toute discrétion.
Cela dit, c’est assez humiliant et violent comme mort alors quelles sont les motivations et le mobile du tueur ? Entre la pornographie en ligne, les fantasmes des victimes, et la psychologie complexe du meurtrier, ce roman est difficile à cerner au départ. Il est également difficile à fermer tant l’histoire est prenante.

Les chapitres :

Dans mon article sur Am Stram Gram, je vous parlais de la particularité des chapitres. En effet, pour chaque chapitre, on retrouve quelqu’un de différent toujours selon son point de vue. C’est toujours super agréable et compréhensible, ça permet d’avoir une vision globale de l’histoire et de rentrer dedans. J’apprécie beaucoup la technique utilisée.

Les personnages :

Helen Grace est à nouveau comme principale enquêtrice dans cette affaire, un an après celle qui a changé sa vie. On retrouve également la journaliste pot de colle qui fourre son nez partout, déjà présente dans le premier mais qui a une présence beaucoup plus gênante et agaçante dans le deuxième. D’ailleurs Émilia, la journaliste, est en désaccord avec la chef d’Helen. Évidement beaucoup de conflits au sein de l’unité éclatent. Les personnages sont toujours aussi humains, et imparfaits, j’aime beaucoup.

Le style d’écriture, les personnages, et la psychologie du meurtrier m’ont convaincue. J’ai trouvé l’enquête un peu longue mais dans l’ensemble j’ai apprécié ce roman. Et j’ai beaucoup aimé la fin. Vivement le prochain poche de M.J. Arlidge.
Vous connaissez ? Vous avez aimé ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ca va vous plaire ! ...dans la catégorie Thriller

Nos réseaux sociaux