How Not To Die de Michael Greger et Gene Stone

How Not To Die de Michael Greger et Gene Stone - Book Lipstick, blog littéraire
5 Juil

Résumé :

Vous vous questionnez sur votre alimentation et la nutrition en générale. Faut-il écouter le vegan paléo’ qui court 5 marathons par an ou le carniste musclé qui ne jure que par son blanc de poulet ?  Les avis tergiversent.  Heureusement, le docteur Michael Greger est là. How Not To Die, recueil synthétique de centaines d’études scientifiques, répond à toutes vos questions :

  • Comment ne pas mourir d’une maladie de Parkinson ? 
  • Comment ne pas mourir d’une maladie du cerveau ? 
  • Comment ne pas mourir d’une maladie liée au diabète ou à une pression artérielle élevée ? 
  • Comment ne pas mourir de … [insérer l’organe ou la maladie] ?

L’objectif ? Démythifier la nutrition et vous armez surtout en terme de prévention – la santé, c’est d’abord dans l’assiette.

Mon avis:

J’ai eu la chance de découvrir cet ouvrage par le plus grand des hasards. Un soir d’ennui, je regardais une vidéo YouTube d’une jeune Coréenne qui partageait ses secrets de beauté. Une légende vivante : une peau parfaite et un teint à couper le souffle – absolument resplendissante de santé.

J’ai appris par la suite que cette « jeune Coréenne » qui semblait avoir 20 ans tout au plus, avait, en réalité, plus d’une trentaine d’années. Elle ne  jurait que par ce livre : aliments antioxydants, alcalins et graisses monoinsaturés. Késako ?  Ça paraissait trop beau pour être vrai. L’enquête était ouverte : moi aussi, à défaut d’une génétique favorable, j’aurai un teint de poupée.

Un pavé facile à digérer

Ce qui m’a d’abord surprise à la réception du colis c’est la taille de l’ouvrage. Plus de 500 pages grand format en Anglais à valeur scientifique : mes soirées promettaient détente et fous rires. Eh bien au final, je n’avais pas totalement tort.

Michael Greger a en effet extrêmement bien pensé le format de son livre. How Not To Die se présente en deux grandes parties ( Comment ne pas mourir de … / Les conseils de prises quotidiennes du docteur) elles-mêmes découpées en plusieurs sous-parties.

En vérité, How Not To Die n’est pas un livre qu’on lit d’une traite : on pioche selon l’envie du moment et on savoure. Chaque chapitre pourrait être un article indépendant sur telle maladie ou tel aliment. C’est simple, intuitif et sans prise de tête. 

Des conseils avisés et accessibles

En plus du format particulier du livre, j’ai beaucoup aimé le ton de l’auteur qui aborde chaque questions comme de simples faits scientifiques. J’ai trouvé que le docteur Michael Greger avait une approche vraiment saine de la nourriture et une vision sans détours des maux qui consument notre société. On pourrait résumer l’ouvrage par la citation d’Hippocrate : « Que ta nourriture soit ton médicament. »  L’idée est simple et elle fonctionne.

Michael Greger donne aussi et surtout des conseils pratiques. On parle de portions de légumes verts, de noix, d’alcool, de graines etc. . Il nous met en garde face au marketing du « complet » et du « bio », et détaille, toujours à l‘appui d’études scientifiques parfaitement référencées en annexe du livre, les effets de tel et tel aliment sur tel et tel organe ou condition.

C’est clair, concis et avant tout applicable au quotidien. 

Des références scientifiques par centaines

En regardant certaines revues sur Internet, j’ai pu lire des internautes accuser l’auteur de « cherry picking » ; en d’autres termes, de choisir des études bien spécifiques qui soutiennent uniquement sa thèse.

Oui, petite précision : l’auteur soutient dans son livre l’importance d’un régime alimentaire principalement basé sur les plantes (plant based diet). Michael Greger est en effet le fondateur de nutritionfacts.org, une excellente source d’informations sur la nutrition, pour les vegans notamment. Eh non malheureusement, la pizza double pepperoni supplément fromage ne fait pas partie des conseils journaliers.

Plus sérieusement, en réponse à cela, je tiens à vous préciser que les références bibliographiques de l’auteur, elles-mêmes en référence aux dites études scientifiques, représentent plus 150 pages de l’ouvrage. Etant moi-même en faveur de ce type de régime alimentaire, j’ai trouvé Michael Greger objectif dans sa démarche.

Bien sûr, les mêmes conseils reviennent souvent: faire du sport, éviter les produits industriels, les graisses saturées … mais Michael Greger compare aussi les différents types de viandes, les différents mode de production (des œufs par exemple) et leurs effets: pas d’endoctrinement encore une fois, de simples faits.

 * Rappel : je ne suis pas une professionnelle de santé, juste une personne qui a vraiment apprécié le livre d’un docteur en nutrition et le partage avec vous*

N.B : le livre a été traduit en Français récemment et est disponible en librairie.

P.S : Aujourd’hui en photo pas de lipstick mais Solgar, une super marque de compléments ! (B12 & fer)

How Not To Die  – Une vulgarisation simple et pratique de la nutrition !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ca va vous plaire ! ...dans la catégorie Documents

Nos réseaux sociaux