Une hyperbole d’Allie Brosh

Une hyperbole d’Allie Brosh - Book Lipstick, blog littéraire
23 Août

Résumé :

Hyperbole and a half est un roman graphique sur la vie d’Allie Brosh, l’auteure. Une autobiographie quoi. Plutôt banale comme intro’ me direz-vous. Oui, sauf qu’Allie Brosh, ce n’est pas n’importe qui – elle est ce que l’on appellerait dans le milieu « un phénomène » . Hyperbole and a Half, c’est un peu l’Encyclopédie de la honte : en passant par l’adoption catastrophique de ses deux chiens, son addiction pour le sucre depuis l’enfance et la débâcle de la sauce piquante, Allie Brosh nous dresse un portrait sublime d’elle-même et de son enfance, presque comme les autres. 

Mon avis :

Des dessins hilarants

Mon attention a d’abord été attirée par les dessins. Dignes des plus grands chefs d’oeuvre Paint, les dessins d’Hyperbole and a Half sont essentiels à l’effet comique des récits. Et c’est un tirage gagnant les amis ! Mélange entre simplicité et créativité débordante, les dessins reflètent parfaitement l’auteure et sa vie. Hyperbole and a Half, c’est une peluche licorne Claires’ pour les yeux et un réel baume au cœur.

Des histoires rocambolesques

Et laissez-moi vous dire que le contenu ne m’a pas déçue ! Allie Brosh était une enfant incroyable à la vie ordinaire. Le mélange est détonant et la façon dont elle la raconte ne fait que pimenter la chose ! Escalader la façade d’une maison pour un gâteau, et harceler ses parents avec un perroquet peluche, Allie Brosh était vraiment une enfant pleine de ressources. Idéal pour les soirs de fatigue, le livre est découpé en plusieurs histoires que l’on peut lire et relire indépendamment.

Un beau témoignage sur la dépression

Allie procrastine, adore les chiens et a vraiment peur des oies. Allie souffre aussi de dépression et nous le raconte avec une sincérité et une douceur troublante. Pas de larmes, rien de particuliers, juste une maladie un jour qui vous tombe comme ça dessus. C’est simple, c’est frais, et surtout, c’est drôle. Que vous vous retrouviez dans sa défonce au sucre ou dans son manque d’envie de vivre, Hyperbole and a Half vous fera sourire à coup sûr.

Et l’Anglais ?

Je recommande vraiment les romans graphiques, surtout dans ce genre là, à tout le monde. Que vous soyez débutant ou non, le plaisir de lire est toujours là, même si on ne saisit pas forcément toutes les nuances. Le découpage du livre allège aussi vraiment le récit. A offrir pour les plus jeunes comme pour les plus grands ! Voilà le site de l’auteur pour vous donner une idée du contenu ;).

Pour les plus récalcitrants, le livre a également été traduit, « Hyperbole »!

Et vous, vous avez des anecdotes d’enfance croustillantes à nous raconter ?

Hyperbole and a Half – une douce odeur nostalgique de marshmallow brûlé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ca va vous plaire ! ...dans la catégorie BD

Nos réseaux sociaux