J’ai épousé une végane de Fausto Brizzi

J’ai épousé une végane de Fausto Brizzi - Book Lipstick, blog littéraire
10 Avr

Résumé (4ème de couverture) :

 » Tout s’annonçait à merveille : une jolie rencontre, un échange de numéros et un premier dîner, dans un restaurant renommé. Lorsque Fausto se rend à ce rendez-vous galant, il a toutes les raisons d’envisager une multitude de conclusions idylliques à la soirée… Il est bien loin du compte. Choquée par ses mauvaises habitudes alimentaires, Claudia lui prédit une mort prochaine. Et le plante en pleine rue. Elle est végane et lui un carnivore passionné : leur histoire commence mal. […]  »

Mon avis :

C’est d’abord le titre de l’ouvrage qui a attiré mon attention. « J’ai épousé une végane, une histoire vraie hélas » sonnait pour moi comme le glas d’une époque faite d’orgies gastronomiques, de mets aussi caloriques que délicieux, et d’une palette gustative sans limite. En bref, le top quoi.

Épouser une végane – pourquoi s’imposer un tel fardeau ? La quatrième de couverture n’a fait que confirmer mes soupçons: un livre plein de promesses savoureuses et de fous rires garantis.

Quand les opposés s’attirent…

Un carniste de première et une végane extrémiste qui se qualifie de « tolérante »: autant vous dire que le cocktail est détonant! Le coca et les mentos n’ont qu’à bien se tenir. Pourquoi s’infliger de telles souffrances me direz-vous ? Quand on a affaire à un mannequin et une ex-candidate à Miss Monde, j’imagine qu’on doit se poser certaines questions.

Et c’est là tout l’intérêt du livre ! « Mais pourquoi fait-il tout ça ? » est une question qui m’a hantée tout au long de ma lecture. Oui parce que voyez-vous, Claudia n’est pas une simple « What I ate in a day? » végane sur YouTube au corps gracile. Le parquet, le micro-ondes, les casseroles, les doudounes, les couettes – tout y passe. Entre amour et tendance masochiste, la frontière paraît mince – pour notre plus grand fou rire. On en oublierait presque les bienfaits du véganisme devant la traversée du désert d’un Italien en mal de tortellinis.

…Et que les grands esprits se rencontrent.

Mais Fausto Brizzi n’est pas un homme; c’est L’Homme. Réalisateur, scénariste et producteur italien plusieurs fois récompensé, Fausto Brizzi à une plume des plus exquises. Si vous voulez être cette personne dans les transports en commun avec un sourire jusqu’aux oreilles un lundi matin en rentrant de vacances, ce livre est fait pour vous.

Petite précision: je suis moi-même un régime alimentaire stricte (sans gluten, sans lactose, sans sucre raffiné) pour des raisons de santé. Abandonner le fromage et la baguette, ça forge un Homme c’est moi qui vous le dis ! Je me suis totalement retrouvée dans les interrogations de Fausto face à l’assurance de sa femme et ses recettes d’apparences discutables, à l’industrie alimentaire, et aux méfaits de la mal-bouffe. Je me suis retrouvée dans ses craquages incontrôlés et ses lendemains bouffi et groggy.

Claudia a beau paraître folle, son mari (l’auteur) en ressort le meilleur : un bilan médical exemplaire et une approche différente de la nourriture mais aussi de l’amour. On ne prévoit pas toujours de partir en vacances allaiter des singes orphelins au Bengale déguisé en orang-outan avec sa femme écolo’ mais la vie nous réserve parfois de belles surprises.

Un livre tordant et une introduction (éventuelle) au véganisme pleine d’humour et de tendresse. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ca va vous plaire ! ...dans la catégorie Histoires vraies

Nos réseaux sociaux