Maestra de L.S Hilton

Maestra de L.S Hilton - Book Lipstick, blog littéraire
14 Août

Résumé :

Judith Rashleigh est plongée dans une vie discrète, où elle s’est toujours sentie transparente. La nuit, elle vie de luxe et de champagne avec des hommes qui lui permettent de se sentir vivante. Le jour où elle est licenciée, elle part avec un de ses clients très riche en week-end dans le sud de la France. Durant ce périple, elle va se réveiller, se révéler, et pourquoi pas se venger ?

Mon avis :

Petit livre rouge qui attirait mon œil depuis quelques temps, quand il est sortie en poche, je me suis décidée. Je n’arrive toujours pas à me faire un avis concret sur le livre alors je vais essayer d’être la plus objective possible dans mes commentaires (même si bien sûr c’est mon avis, et là où je reste perplexe vous pouvez adorer ou détester).

Judith Rashleigh qui es-tu ?

Voici un personnage autant complexe qu’indescriptible. Le personnage, au départ, se laisse marcher dessus au point où on a envie de la secouer et de lui crier « RÉAGIS BON SANG« . Et puis, d’un coup, on en sait un peu plus sur elle, sur ses mœurs sexuelles quelques peu particulières. Personnellement, j’ai trouvé que ça ne collait pas au personnage décrit. J’avais l’impression qu’on ne parlait plus de la même personne. Puis, au fur et à mesure elle se révèle avec une assurance et une grande confiance en elle, que j’ai clairement trouvé démesurée. Le plus intéressant dans le livre et dans la vie de l’héroïne, c’est le monde de l’art qui l’entoure et qui apporte des anecdotes intéressantes. Cela dit faudrait-il encore savoir apprécier l’art et connaître les références.

Un thriller :

L’art est bien décrit (quoiqu’un peu long pour les néophytes), le personnage évolue lentement, et d’un coup on se retrouve dans une spirale noire, entouré de meurtres, décrits avec précisions. J’ai beaucoup aimé les descriptions des meurtres. Cela dit, ça me paraissait presque sans précautions et trop facile. L’auteur a toujours un coup d’avance sur le lecteur, on ne sait pas qui va mourir, pourquoi et surtout de quelle manière. Les meurtres ont été le piquant qui m’a fait continuer jusqu’à la fin.

Sur fond érotique :

Quand j’avais vu la première fois (il y a environ un an) ce livre, je ne m’imaginais pas que c’était érotique. Par la suite, j’ai appris que c’était un thriller érotique. Et comme en ce moment je suis très romance et petits oiseaux, je me suis dis qu’un thriller érotique peut être intéressant pour relire un peu de suspense (style que j’apprécie beaucoup aussi). À mes yeux, le fond érotique de Maestra n’est pas bien traité, le fait que notre héroïne aime le cul, peu importe où et avec qui, est perturbant et je trouvais que ça ne collait pas à Judith.

Je sors de cette lecture perplexe, je ne sais pas encore si je vais acheter le deuxième (on verra le poche l’an prochain peut-être).
L’avez-vous lu? Avez-vous apprécié ? Ou au contraire, vous n’avez pas adhéré ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ca va vous plaire ! ...dans la catégorie Suspense

Nos réseaux sociaux