The Rosie Project de Graeme Simsion

The Rosie Project de Graeme Simsion - Book Lipstick, blog littéraire
4 Août

Résumé :

Une chose est sûre, Don Tillman est bon à marier. Mais avec qui ? Voilà le grand mystère. Généticien de renom dans une université australienne réputée, Don, à 39 ans, n’a jamais eu de second rendez-vous. Ce n’est pas faute d’être talentueux, sportif, et plutôt bel homme. L’inconnue dans l’équation? Les femmes qu’il rencontre évidemment. Pour palier à cette tare de l’évolution, Don créé « The Wife Project« , un questionnaire scientifique permettant de trouver LA partenaire. Seul hic : l’amour n’est pas ce qu’on pourrait appeler une science exacte. Ah et Rosie aussi, jeune barmaid aux cheveux rouges débordante de vie mais aussi de soucis.

The Rosie Project – Embarquez dans un tourbillon de rires et de surprises.

Mon avis :

J’ai découvert ce roman aux détours des étagères de ma librairie anglophone préférée. Tout de suite séduite à l’idée d’un « projet » à découvrir, la couverture et la 4 ème de couverture n’ont fait qu’attiser ma curiosité. Le livre promettait d’ors et déjà fous rires et sourires attendris. Je peux vous dire que je n’ai pas été déçue !

Un protagoniste époustouflant

Don, a été pour moi la plus belle surprise lors de ma lecture. Graeme Simsion nous offre en effet un personnage haut en couleur qui ne laisse rien – absolument rienau hasard. En passant par son système de Repas Standardisés au nombre de minutes passé à nettoyer sa salle de bain dans la semaine, Don contrôle chaque aspect de sa vie avec une rigueur troublante.

Rapidement, on comprend que le personnage souffre probablement d’autisme Asperger. Don est unique, et c’est bien là son problème. Il mesure tout, calcule tout, imagine tous les scénarios possibles, au nom de la science, du pragmatisme et de l’efficacité. Avec une sincérité touchante et une logique infaillible, Don nous raconte ses expériences foireuses, ses apparentes « satisfactions » et ses rêves de vie normale. Je me suis surprise à compatir énormément avec personnage qui n’a, apparemment de prime abord, pas d’émotions. Mais attention ! Pas de lyrisme larmoyant : loin d’être une tare, Don fait de sa différence un don, et ce sans même s’en rendre compte. 

Un beau tour de main de l’auteur

Ce roman à la première personne et la sincérité apparemment objective de notre personnage ont permis à l’auteur de créé une complicité entre lui-même et le lecteur vraiment intéressante et très drôle. On retrouve des comiques de situation tout au long du livre où l’on s’étonne de la réaction de Don dans telle situation sociale ou son incompréhension face aux attentes d’autrui tout en souriant à la lecture de sa version des choses. On est aussi témoin de sa transformation tout au long du livre, ce qui rend Don d’autant plus attachant. C’est drôle, frais, et vraiment bien joué. A dévorer en une seule soirée !

Rosie, un élément déclencheur

J’ai également beaucoup aimé le personnage de Rosie, qui agit comme un détonateur dans la vie de Don. Rosie est un personnage complexe, pour Don mais aussi pour elle-même. Décidée à retrouver son père biologique, aidée d’un super généticien australien (Don), Rosie et lui-même nous emmène dans une enquête aussi folle que passionnante. Un suspens du début à la fin allié, peut-être, à une belle histoire ;). Que demander de plus !

Un livre en Anglais mais pas que

J’ai eu l’occasion de trouver ce livre en Anglais mais sachez qu’il existe aussi en Français ! The Rosie Project ou, en Français, le Théorème du homard ou comment trouver la femme idéale, est paru en 2014. Sachez que la suite, The Rosie Effect ou le Thèorème de la cignogne ou comment devenir le père idéal du même auteur est également disponible ! Si vous voulez vous laisser tenter par la version originale, je la recommande plutôt pour des gens ayant un niveau d’Anglais Intermédiaire.

Sachant qu’on partage la vision du monde d’un scientifique probablement Asperger, les tournures de phrases sont parfois (au début surtout), un peu lourdes et procédurières ce qui peut être décourageant pour les tout débutants, même si elles participent à la construction de notre personnage. Pour les plus courageux en tout cas, sachez qu’une petite surprise vous attends à la fin du livre aux éditions Penguin !

Et vous, comment avez-vous trouvé / trouverez vous l’amour de votre vie ? 

The Rosie Project- le genre de livre qu’on ne pose pas avant de l’avoir fini

Mon gros coup de cœur de cet été pour le moment !


Derniers commentaires

Chronicroqueusedelivres / Chloe

Waouh, très chouette chronique! Et un livre de plus dans ma wishlist!!! ;)

4 août 2017 à 13 h 04 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ca va vous plaire ! ...dans la catégorie Féminin

Nos réseaux sociaux